La période est favorable à la lecture; voici la deuxième fournée des livres du printemps 2021:

livres printemps 2021 2

 

- Frangines***: Mathilde, Violette et Louise sont soeurs. Depuis l'enfance, elles vivent leurs plus belles heures à la Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont acheté autrefois à Saint Remy de Provence. Tout les opppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette qui a grandi dans l'ombre de son ainée, et Louise la benjamine, née bien plus tard. Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l'année précedente. Entre petites exaspérations et révelations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Au delà du fait que cela se passe tout près de chez moi, j'ai beaucoup aimé le rapport entre les soeurs, la mère, et la révélation des secrets qui vont permettre à toutes d'avancer dans leur vie... Les personnages sont assez fouillés. Chouette moment de lecture.

 

-La Cerisaie °°°:  La Cerisaie offre un tableau de l'Aristocratie russe de la fin du XIX siècle, vieillissante et inadaptée au monde moderne des marchands. Livre acheté sur un coup de tête, tant j'étais emballée par le retour du Festival d'Avignon (où la pièce était jouée au Festival In), j'ai un peu préjugé de ma capacité à lire encore de la littérature classique. J'ai lâché l'affaire! Bon, en même temps mon dernier choix de livre malheureux était  "Le maitre du Haut Chateau" en aout 2016! (oui j'ai recherché dans mes archives!)

 

- Le monde à nos pieds ***: Paris, septembre1994. Tandis que la France se prépare à enterrer les années Mitterand. Louise, jeune fille sage débarquée de sa  banlieue, fait son entrée à Sciences-Po, certaine d'avoir rendez vous avec son destin. Rue Saint Guillaume, où l'on débat du Marxisme et du libéralisme sous un épais nuage de fumée, elle fait la rencontre d'un groupe d'étudiants. Il y a: Lucas, le militant d'extreme gauche romantique; la sublime et pétillante Finette; Katell, d'origine africaine, passionnnée par Bourdieu; Max le chiraco-gaulliste solitaire et Stan, qui se destine à la Présidence de la République. Six jeunes promis à un brillant avenir, que ces années à Sciences-Po vont lier à jamais. La fresque, qui s'étend jusqu'à l'arrivée de Macron, met en perspective ce que vos études vous apportent, mais surtout ce que vos choix de vie vont faire de vous! Ces 6 personnages auront des trajectoires plus ou moins inattendues, et rarement dans les rails que l'on imagine; elite ou pas!

 

- Le pays des autres ***: En 1944, Mathilde tombe amoureuse d'Amine, un Marocain, venu combattre dans l'Armée Française. Rêvant de quitter son Alsace natale, la jeune femme s'installe avec lui à Meknès pour y fonder une famille. Mais les désillusions s'accumulent: le manque d'argent, le racisme et les humiliations fragilisent leur couple. Dans ce pays ambivalent, qui reclame une indépendance que les hommes refusent pourtant aux femmes, la grand-mère de l'auteure va apprendre à faire avec! J'ai beaucoup aimé ce parcours de femme, qui fait face et se débrouille pour mener sa barque dans une autre culture que la sienne.

 

-Mohammad, ma mère et moi ***: Au moment où Donald Trump accède au pouvoir, Benoît Cohen, cinéaste français installé aux Etas-Unis, apprend que sa mère s'apprête à héberger, dans l'hôtel particulier du 7ieme arrondissement où elle vit seule, Mohammad, un migrant afghan. Alors que Benoît Cohen s'insurge contre ce président raciste qui menace de fermer les frontières, il ne peut s'empêcher de s'inquièter pour sa mère qui, sans lui en avoir souflé mot, ouvre sa porte à un étranger. Il revient alors à Paris et rencontre Mohammad. Ce garçon qui, de déracinement en déracinement, a grandi, à l'instar des chats sept fois plus vite qu'un occidental, va lui confier son histoire. Entre Benoît, exilé volontaire, et Mohammad, réfugié malgré lui, une relation intense se noue, sous le regard de Marie-France, qui vient compléter cet improbable trio. Cette histoire vraie est construite comme un journal, et  l'histoire de Mohammad et les reflexions de Benoît s'emmêlent pour mieux rendre compte de la difficulté de faire sa vie dans un nouveau pays.